En Russie, a proposé l’introduction d’une nouvelle taxe d’assurance sur le salaire de l’employeur en cas de faillite

Employeurs domestiques peuvent être tenus de payer une autre taxe pour protéger les travailleurs contre une éventuelle faillite. Ce fonds d’assurance des salaires des honoraires propose de recueillir le sénateur Andrei Klishas dont le projet de loi à la veille de se rendit à la Douma d’Etat.

Le projet de loi est appelé “sur l’assurance sociale obligatoire en cas de perte due aux salaires des employés en raison de l’insolvabilité (faillite) de l’employeur et sur les amendements à certains actes législatifs de la Fédération de Russie.” Il propose d’obliger les employeurs à assurer leurs salariés en cas de faillite.

Dans le cas d’un tel projet de loi serait garantie des paiements forfaitaires détenus pendant trois mois précédant le dépôt d’une requête en faillite, les salaires aux employés bankrotyaschegosya entreprises. Les paiements seront effectués par le Fonds d’assurance sociale, que les auteurs du projet de loi proposent de nommer l’assureur.

Si le document est adopté sous sa forme actuelle, permettra d’augmenter les cotisations des employeurs à la Caisse d’assurance sociale. Ainsi, il est proposé d’établir le taux de 0,02 pour cent de la masse salariale.

Parlant en valeur absolue, à un salaire mensuel de 34 mille roubles (la taille moyenne des salaires en Russie l’année dernière, selon Rosstat) le montant des déductions en cas d’insolvabilité (faillite) du montant de l’employeur à 6,8 roubles par mois pour chaque employé, et au salaire de 100 000 - seulement 20 roubles.

On suppose que dans le cas de l’adoption du projet de loi entrera en vigueur le 1er Janvier 2017.

10 March 2016

Courses de lait (dans ses approvisionnements pourraient être interrompus)
Le gouvernement du territoire Altai consolider les ressources pour le soutien aux entreprises

• Interfax a des affaires Kommersant, apportant 10 millions de dollars par an »»»
Un registre électronique unique d’informations sur la faillite sera lancé en mode test à l’automne.
• Affaires a promis épidémiques sociétés bidon en réponse à de nouvelles taxes »»»
Union russe des industriels et entrepreneurs (RSPP) a essayé d'imaginer
• Russie déplacé jusqu'à 30 places dans le classement de Doing Business »»»
Russie classé 62 ème au classement de Doing Business de la Banque mondiale en 2015, en hausse de 30 positions.
• Entreprise va demander à l'État de 90 milliards $ dans le cas des sanctions sectorielles »»»
La croissance économique russe pourrait s'accélérer au troisième trimestre de cette année.
• Entreprises russes ne sont pas d'accord avec l'évaluation de la faible productivité en Russie »»»
Des représentants d'entreprises russes ne sont pas d'accord avec l'évaluation de l'Organisation de coopération et de développement économiques.